L’ANP lance un audit énergétique des ports marocains

Posted by gbe gbe
Category:

La réalisation de cette prestation a été estimée à 2 millions de dirhams, devra comprendre une réévaluation des besoins des ports en énergie électrique, une évaluation du mode de gestion du réseau d’alimentation et une étude de faisabilité pour l’intégration des sources d’énergies renouvelables et des nouvelles technologies d’éclairage public.
« Les ports gérés par l’ANP ont connu un dynamisme de développement important ces dernières années. Ce qui se traduit systématiquement par une augmentation du besoin en énergie électrique. Cette tendance haussière nécessite la révision des besoins de ces infrastructures en énergie, du mode de gestion du réseau d’alimentation avec la poursuite des investissements dans les énergies renouvelables », indique le régulateur portuaire.
L’étude devrait aboutir à la proposition de scénarios et variantes pour l’adoption des énergies renouvelables parmi les sources d’alimentation au sein des ports avec un dimensionnement du parc de la production et l’évaluation des superficies des terrains et les plans d’implantation des équipements de production (LED, photovoltaïque, etc.).Il s’agit en outre d’analyser l’impact économique, financier et environnemental de l’introduction des énergies renouvelables et le potentiel de réduction des émissions de CO2 qui s’en suit. De même que l’estimation du coût de l’investissement et le retour sur investissement pour la production de l’électricité de source renouvelable.
L’étude à mener a été éclatée en deux lots pour un total de 12 ports, dont Nador, Safi, Agadir, Tan Tan, Laâyoune, Boujdour, Dakhla et même Kenitra/Mahdia.